Abstract

De nombreux travaux ont ete realises sur la relation genetique et phenotypique entre le poids au scvrage, la vitesse de croissance et la consommation journaliere moyenne post-sevrage, 1’indice de consommation, chez le jeune animal jusqu’a l’age ou le poids d’abattage. Cela chez les especes d’animaux zootechniques ou de laboratoire. Sutherland et al. (1970) a la suite d’experiences de selection chez la souris, sur une periode d’ages constants, trouvent que les animaux qui sont gene- tiquement superieurs pour la vitesse de croissance ont egalement tendance a etre genetiquement plus efficaces pour 1’utilisation de l’aliment, tout en consommant plus d’aliment. La selection pour la croissance ponderale du jeune conduit en general a une augmentation correlative de l’efficacite de 1’utilisation alimentaire (diminution de 1’indice de consommation). Sutherland (1965) a montre que la correlation entre ces deux caracteres pouvait s’obtenir, mathematiquement, com- me la correlation entre un rapport et son denominateur et dependait alors de la correlation entre les deux caracteres (gain et consommation) et de leurs deux coefficients de variation.

B. Poujardieu, R. Rouvier, J. L Vrillon, R. Donal

Proceedings of the World Congress on Genetics Applied to Livestock Production, Volume 3, Madrid, Spain, 497–504, 1974
Download Full PDF BibTEX Citation Endnote Citation Search the Proceedings



Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.